Le caillou

Livre

Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur. Illustrateur

Edité par Seuil jeunesse. [Paris] - 2016

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Cocottes perchées | Dedieu, Thierry (1955-....)

Cocottes perchées

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....) | Gallimard, 1992



Petit soldat Noël | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

Petit soldat Noël

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Albin Michel, 1992



Yakouba | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

Yakouba

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Seuil, 1994



le Mangeur de mots | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

le Mangeur de mots

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Seuil, 1996



Série : Trésors d'illustrateurs I

Mon chien | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

Mon chien

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Seuil, 1998



Feng : fils du vent | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

Feng : fils du vent

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Seuil, 1995



Clown d'urgence | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

Clown d'urgence

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Seuil, 2001



Série : Trésors d'illustrateurs I

27 poules sur un mur | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur

27 poules sur un mur

Livre | Dedieu, Thierry (1955-....). Auteur | Seuil, 2002



Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le genre à briser les vitres 5/5

    Je trouve toujours ça bien, et assez courageux, d'aborder dans un album jeunesse des sujets de société aussi sérieux que l'obscurantisme, la destruction de la mémoire et la destruction de Palmyre. Et ce n'est pas moi qui interprète; le livre s'ouvre et sur se ferme sur la phrase suivante : les hommes sans mémoire n'ont pas d'avenir. Et Dedieu réalise le petit exploit consistant à ne jamais être trop didactique ni simplificateur. Alors oui, les méchants 'perdent', mais ils pensent quand même avoir gagné, et continuent à faire œuvre de barbarie. Le ton n'est pas infantilisant, mais plutôt cynique et dur, mort, violence et haine. Il n'oublie pas non plus d'être un illustrateur. La composition (de grandes pages monochromes avec quelques mots ou personnages), le choix des couleurs (blanc, noir, gris, et un très beau et surprenant orange), tout concourt à en faire un magnifique album.

    par Maxime Collomb Le 31 janvier 2019 à 14:19