Doux rêveurs

Livre

Simler, Isabelle. Auteur

Edité par Courtes et longues - 2017

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Plume | Simler, Isabelle. Auteur. Illustrateur

Plume

Livre | Simler, Isabelle. Auteur. Illustrateur | 2012

La toile | Simler, Isabelle. Auteur

La toile

Livre | Simler, Isabelle. Auteur | 2013

Une araignée collectionneuse et artiste ne résiste pas à l'envie de peindre le paysage dans lequel elle a installé sa toile avec tout ce qui lui tombe sous les pattes, et surtout avec tout ce qui vient se prendre dans ses filets. ...

Tête-à-tête avec mon chat | Simler, Isabelle. Auteur

Tête-à-tête avec mon chat

Livre | Simler, Isabelle. Auteur | 2013

vagues (Des) | Simler, Isabelle. Auteur. Illustrateur

vagues (Des)

Livre | Simler, Isabelle. Auteur. Illustrateur | 2014

Le caillou de Ferdinand | Simler, Isabelle. Auteur. Illustrateur

Le caillou de Ferdinand

Livre | Simler, Isabelle. Auteur. Illustrateur | 2014

Dans les poches d'Alice, Pinocchio, Cendrillon et les autres... | Simler, Isabelle. Auteur

Dans les poches d'Alice, Pinocchio, Cendrillo...

Livre | Simler, Isabelle. Auteur | 2015

Heure bleue | Simler, Isabelle. Auteur

Heure bleue

Livre | Simler, Isabelle. Auteur | 2015

Cette nuit-là... au musée / Isabelle Simler | Simler, Isabelle. Auteur

Cette nuit-là... au musée / Isabelle Simler

Livre | Simler, Isabelle. Auteur | 2016

Dans le Musée des Confluences, les derniers objets viennent juste d'être installés. La nuit, alors que tout est calme, un papillon s'envole et se pose sur un dinosaure. Alors, tous les trésors que renferment les collections s'anim...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Plus mignon, tu meurs 5/5

    Cet album présente un usage consommé de la rime, un talent certain dans la représentation des animaux, un travail subtil des densités et des masses, des choix forts dans les associations de couleurs, une minutie sidérante dans le(s) trait(s). Mais surtout, surtout, il incarne pour moi la limite extrême de ce qu'un album jeunesse peut avoir de mignon sans se dissoudre dans le mièvre ou l’écœurant, la capacité de me faire tomber en admiration comme si j'étais à nouveau gamin. Merci, Isabelle Simmler !

    par Maxime Collomb Le 22 février 2019 à 08:50