Segovia at Los Olivos

Document vidéo

Andrés Segovia (artiste)

Une célébration de l'un des projets les plus uniques dans l'histoire musicale occidentale : l'extraordinaire quête d'Andrés Segovia, l'Andalous par excellence, qui dans sa jeunesse est tombé amoureux des voix mélancoliques de la guitare espagnole, et a appris lui-même les secrets de l'instrument avant de révolutionner ses techniques. Fritz Kreisler a dit une fois que les deux plus grands interprètes du vingtième siècle étaient Pablo Casals et Andrés Segovia. Ses deux raisons étaient les suivantes : en premier lieu, le caractère incroyablement artistique de leurs esprits, et en deuxième lieu, le fait que tous deux ont élevé leur instrument à des niveaux inattendus sur la scène musicale internationale. « Ma vie m'a toujours semblé suivre une courbe ascendante, faiblement croissante, mais croissante quand même. »Andrés Segovia Dans l'histoire de la musique classique occidentale, ce qu'a accompli Andrés Segovia est unique. Quand il était petit garçon, à Granada, il était captivé par la variété de tonalités, de couleurs, et de possibilités harmoniques qu'offrait la guitare espagnole, et a vu pour cet instrument un futur que personne d'autre n'avait jamais envisagé. En vingt ans, Andrés Segovia a appris la guitare seul, révolutionné sa technique et, plus impressionnant peut-être encore, a réussi à bouleverser les mœurs si bien que son instrument est aujourd'hui tout à fait accepté et intégré dans les esprits des publics et des producteurs de musique classique du monde entier. Il a passé les cinquante dernières années à effectuer des tournées internationales. À l'âge de 75 ans, et après avoir vécu, en Espagne, aux États-Unis, en Suisse et en Argentine, Andrés Segovia est retourné sur sa terre natale, l'Andalousie, accompagné par sa jeune femme Emilita, avec qui il a fait construire une nouvelle maison, nommée Los Olivos, et située sur la Costa del Sol, aussi près que possible de Granada où il a passé son enfance. Segovia at Los Olivos a ainsi pu être tourné dans l'atmosphère détendue de son nouveau foyer. Une occasion pour lui de regarder en arrière et de faire le point sur soixante années de concerts, et sur l'une des plus grandes contributions jamais faites à la musique occidentale au cours de ce dernier siècle.

Suggestions

Du même auteur

Andrés Segovia : Le chant de la guitare | Andrés Segovia (artiste)

Andrés Segovia : Le chant de la guitare

Document vidéo | Andrés Segovia (artiste), 1977

Principalement autodidacte, le grand Andrés Segovia (1893-1987) s’est pris d’amour pour la guitare dès son plus jeune âge : « avec ses sonorités poétiques, mélancoliques, sa variété de couleurs dans les tons et la riches...

Le disque d'or de la guitare | Django Reinhardt

Le disque d'or de la guitare

Musique en ligne | Django Reinhardt | Marianne Melodie, 2013

La Guitarra Española | Andrés Segovia

La Guitarra Española

Musique en ligne | Andrés Segovia | Artys-Digital, 2016

Chargement des enrichissements...