Un long voyage : roman / Claire Duvivier

Livre

Duvivier, Claire (1981-....). Auteur

Edité par Aux forges de Vulcain. Paris - 2020

A la mort de son père, Liesse doit quitter son village natal. Issu d'une famille de pêcheurs, il est rusé et parvient à s'imposer dans le comptoir commercial où il a été placé. Malvine Zélina de Félarasie, ambassadrice impériale dans l'archipel, l'embauche comme secrétaire, et ils entreprennent un voyage loin des îles. Premier roman. ©Electre 2020

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Un long voyage | Duvivier, Claire. Auteur

Un long voyage

Livre numérique | Duvivier, Claire. Auteur | Aux forges de Vulcain, 2020

Dans un monde de magie et de héros, quel courage faut-il aux gens comme vous et moi pour vivre, aimer, mourir ?Issu d'une famille de pêcheurs, Liesse doit quitter son village natal à la mort de son père. Fruste mais malin, il parv...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Construire des ponts entre les peuples et les générations 4/5

    Un roman surprenant, un récit à tiroirs où un homme ordinaire est le témoin d’événements extraordinaires. Ceux qui aiment les légendes, jouer avec l’espace et le temps, les voyages, seront très certainement conquis. Claire Duvivier soigne l'intime et en fait une parabole sur l'être et l'existence pour croquer le temps qui passe tout en rappelant que le souvenir doit respecter la vérité historique.

    par Pierrette Le 11 mars 2021 à 07:54
  • Vie et mort des hommes et des Empires 5/5

    De la fantasy, mais sans tout l'arsenal de sortilèges, de créatures chimériques et de batailles épiques qui prévalent habituellement dans le genre. Ici, on s'attache à la croissance et au déclin, qu'il s'agisse d'un Empire, d'une ville ou d'un simple secrétaire. Parce que oui, il s'agit d'un récit à hauteur humaine, qui narre des évènements à l'échelle d'un pays, mais aussi à celle de ceux qui l'habitent, qui le font. Sans jamais laisser entendre que les thèmes de l'amour, de la filiation ou du pardon sont de second plan. Un magnifique récit initiatique, nuancé et d'une justesse rare dans la peinture de la vie de ceux qu'on appellerait en temps normal des personnages secondaires.

    par Maxime Collomb Le 01 février 2021 à 13:30