Les Chevaliers du Tintamarre

Livre numérique

Bardas, Raphaël. Auteur

Edité par Éditions Mnémos - 2020

Silas, Morue et Rossignol rêvent d'aventures et de grands faits d'armes tout en vidant chope de bière sur chope de bière à la taverne du Grand Tintamarre, qu'ils peuvent à peine se payer. Alors que Morguepierre devient le théâtre d'enlèvements de jeunes orphelines et que des marie-morganes viennent s'échouer sur ses plages, les trois compères se retrouvent adoubés par un vieux baron défroqué et chargés de mener l'enquête. Les voilà lancés sur les traces d'un étrange spadassinge, d'un nain bossu et d'un terrible gargueulard, bien décidés à leur mettre des bâtons dans les roues... et des pains dans la tronche.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les chevaliers du Tintamarre / Raphaël Bardas | Bardas, Raphaël (1976-....). Auteur

Les chevaliers du Tintamarre / Raphaël Bardas...

Livre | Bardas, Raphaël (1976-....). Auteur | Mnémos, 2020


Trois compères désoeuvrés et désargentés, Silas, Morue et Rossignol, rêvent de grandes aventures autour de chopes de bière à la taverne du Grand Tintamarre. Lorsque de jeunes orphelines sont enlevées à Morguepierre, ils décident d...


Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • "Le cœur est une charogne qui se fend la gueule" 5/5

    Suivez Silas, Morue et Rossignol, plus animés par l'alcool et un sang chaud que par l'héroïsme, dans les bas-fonds de la cité de Morguepierre, pour une enquête beaucoup moins légère qu'au prime abord. Si les bons mots, la bêtise généralisée, les bagarres de bar, les quiproquos et les piteuses tentatives de séduction abondent, ce roman ne se contente pas d'être une farce grotesque. L'humour du traitement n'occulte en effet rien des autres qualités du récit. La ville et le monde qui lui servent d'écrin sont loin des poncifs du genre, bien que seulement esquissés. Le style de l'auteur ne se limite pas aux répliques salées, et donne à voir une vraie sensibilité et une belle maîtrise de la langue. Et sous le rocambolesque et le burlesque, il y a une vraie note tragique, et une magnifique peinture de personnages dont les gueules cassées cachent une vraie complexité.

    par Maxime Collomb Le 16 octobre 2020 à 10:22